La boîte à Tutoriels de Christopher PECAUD

Top

Prise en charge de Parallels Desktop 8

Laisser un commentaire

SOMMAIRE


I Introduction
II Quelques apports intéressants de cette version
III Installation d'une machine virtuelle Ubuntu
IV Quelques outils indispensables
V Conclusion

I Introduction

Ce tutoriel je vais vous présenter la nouvelle version de Parallels Desktop 8. Cette version intègre de nombreuses nouveautés que nous allons voir dans les prochaines parties de ce tutoriel. Pour illustrer toutes ces nouveautés nous allons installer le système d’exploitation Ubuntu sur une machine virtuelle parallels Desktop.

II Quelques apports intéressants de cette version

Cette version apporte de nombreuses nouveautés et en particulier la prise en charge de Mountain Lion dans les programmes Windows. En fait de nombreuses nouveautés de Mountain Lion se retrouvent dans les applications Windows et c’est ce qui fait la force de cette nouvelle version. Ce qui améliore grandement l’expérience utilisateur. Cette nouvelle version apporte de nombreuses nouveautés techniques parmi lesquelles la prise en charge de 1 Go de mémoire vidéo, la prise en charge de DirectX 10 en ce qui concerne la partie graphique. Ce qui lui permet de faire tourner quelques jeux vidéos pas trop gourmands s’exécutant sous Windows. En même temps une machine virtuelle n’est pas trop faite pour jouer mais plutôt pour exécuter des logiciels bureautiques ou pour faire du développement multiplateforme, même si la partie graphique s’améliore au fil des versions. Côté son nous avons la prise en charge du Surround 7.1.

Elle apporte des fonctions de sécurité des fichiers comme le cryptage des machines virtuelles avec Intel AES-NI.

Si vous utilisez Parallels Desktop sur portable celui-ci permet de préserver un peu plus l’autonomie de la batterie. Nous avons droit à des gains de performances accrues pour le lancement des machines virtuelles qui s’exécute plus vite qu’avant.

Enfin Parallels Desktop 8 prend pleinement en charge Retina ce qui donne une expérience visuelle incontournable. En effet toutes vos applications en bénéficieront.

Personnellement je suis utilisateur de Parallels desktop depuis la version 4 et chaque version apporte son lot de nouveautés qui font de ce logiciel un must have en ce qui concerne la virtualisation. D’autant plus que la prise en charge ne se limite pas à Windows. Il est possible de virtualiser maintenant des OS comme Chrome OS, Android, ou Ubuntu (ce que nous verrons dans la prochaine partie de ce tutoriel. .

III Installation d'une machine virtuelle Ubuntu

Dans ce tutoriel je vais vous présenter la procédure d’installation d’une machine virtuelle Ubuntu. La procédure est toujours aussi simple et cela ne change pas au fil des nouvelles versions.

Image icone Ubuntu

Tout d’abord il faut télécharger l’OS il suffit de cliquer sur le bouton en bas à gauche « Télécharger gratuitement Ubuntu ». Il suffit ensuite de cliquer sur le bouton « Télécharger ». La procédure de téléchargement s’exécute automatiquement. Le fichier d’installation pèse quand même 2.5 Go il va falloir patienter un peu…

Image téléchargement Ubuntu
Une fois téléchargement terminé Parallels desktop entame l’étape de décompression automatiquement. Et quelques temps après Ubuntu est installé sur votre machine virtuelle. La procédure est terminée sans trop d’efforts !!! Vous pouvez exécuter immédiatement Ubuntu en utilisant le bouton de démarrage associé à votre machine virtuelle.

IV Quelques outils indispensables

SOutre les outils que l’on connaissait déjà avec les versions précédentes permettant de configurer la machine virtuelle, nous avons le droit dans la version 8 à des outils permettant de visualiser certains paramètres de nos machines virtuelles. Avec la version 8 vous pouvez maintenant voir le les performances de votre machine virtuelle que vous venez de lancer. Il suffit d’afficher la fenêtre des machines virtuelles et d’appuyer sur le bouton d’information « i » en bas à droite. Cela fait apparaître deux graphes. Un graphe permettant de voir le taux d’occupation mémoire et l ’autre le taux d’occupation CPU de la machine virtuelle.

Image icone Ubuntu
De plus si vous allez dans le menu « Affichage » puis choisissez la commande de menu « Voir l’utilisation des ressources ». vous obtiendrez ces mêmes graphes mais dans une fenêtre annexe.

Image icone Ubuntu

Dans les options de configuration de la machine virtuelle vous avez un onglet « Sécurité » qui va vous permettre de sécuriser vos machines virtuelles. La version 8 met en place une série de petits outils qui vont dans ce sens. Vous pouvez par exemple demander à ce que l’utilisateur tape un mo de passe pour effectuer certaines tâches pouvant apporter des modifications plus ou moins profondes dans votre machine virtuelle. Vous pouvez de même demander à ce que votre VM soit complètement indépendante de l’environnement Windows, ce qui veut dire que vous ne partagerez plus aucune ressource entre les deux environnements. Vous pouvez ensuite gérer des disques d’annulation. Cette option vous permet d’activer le mode sans échec de Windows. En effet vous pourrez à partir de ce moment là démarrer Windows dans ce mode. Mais attention si vous avez activer la compression de votre machine virtuelle, cette option sera désactivée si vous activez ce mode. Toujours dans les outils de sécurité vous pouvez activer le cryptage de votre machine virtuelle, surtout si elle comprend des informations assez importantes… Il suffit de cliquer sur le bouton « Activer… », cette opération va vous demander de rentrer un nouveau mot de passe Windows. A noter que la VM doit être arrêtée pour effectuer cette opération.

Image icone Ubuntu

Dans la section Sauvegarde il y a des options importantes si vous voulez que vos VMs soient ou non sauvegardées si vous faites une sauvegarde « Time Machine ». C’est aussi à partir de ce point que vous allez gérer des snapshots. Ce sont des sortes de points de restauration que l’on effectue avant d’effectuer une opération qui pourrait nuire à la stabilité de la VM par exemple. Il est possible d’automatiser la prise des clichés en activant l’option SmartGuard. Si vous choisissez l’option Optimisé pour Time Machine, celui-ci ne sauvegardera la machine virtuelle qu’avec le dernier snapshot d’il y a 48H. L’option « personnalisé » permet de gérer soi-même la fréquence des prise de cliché. Il est ensuite possible de revenir à un snapshot précédent grâce à la commande : Machine Virtuelle > Revenir à un Snapshot.

Image icone Ubuntu

VII Conclusion

Vous avez vu par l’intermédiaire de ce tutoriel qu’il est facile d’installer une machine virtuelle Ubuntu. Parallels Desktop se bonifie et amène son lot de nouveautés qui le rende incontournable au fil des versions. Cette nouvelle version met l'accent sur les nombreux outils de sécurité (snapshots, cryptage pour ne citer qu'eux), sur l'expérience utilisateur qui bénéficie de toutes les avancées de Mountain Lion dans ces applications Windows par exemple. Je vous recommande vivement cette nouvelle version.

blog comments powered by Disqus