La boîte à Tutoriels de Christopher PECAUD

Mise à jour d’Ubuntu 16.04 LTS vers 18.04 LTS

Laisser un commentaire

SOMMAIRE


I INTRODUCTION
II Effectuer un backup des données personnelles
III Mise à niveau vers Bionic Beaver
IV Les principales nouveautés
V CONCLUSION

I Introduction

La nouvelle version majeure d’Ubuntu vient de sortir et porte le nom de « Bionic Beaver » (18.04 LTS). Nous rappelons que cette version est maintenue sur le long terme par Canonical pendant cinq ans. Elle bénéficie de nombreuses améliorations par rapport à la dernière version. Nous allons dans ce document décrire la procédure pour effectuer la migration à partir de la version 16.04 LTS. Avant de commencer je ne saurais trop vous conseiller de faire un backup de vos données les plus sensibles ainsi qu’un backup du système entier. Même si la migration semble être plus efficace que lorsque l’on passe de la version 14.04 LTS vers la version 16.04 LTS. La configuration matérielle requise est somme toute assez basique. Vous pourrez faire tourner la dernière version sur un ordinateur possédant un microprocesseur double-coeur 64 bits avec au moins 2 Go de mémoires.

II Effectuer un backup des données personnelles

Une opération de mise à jour du système d’exploitation n’est jamais sans risque et il vaut mieux mettre ses données sensibles en lieu sûr avant de faire la migration. Pour ce faire il suffit d’utiliser l’utilitaire de sauvegardes proposé par Ubuntu et qui permet de faire de planifier des sauvegardes et de faire des sauvegardes incrémentielles et cryptées par un mot de passe. Bien entendu ce dernier devra être mémorisé car il n’est pas possible de le récupérer. Cet utilitaire se trouve dans les paramètres systèmes d’Ubuntu dans la session « Système ». Il vous sera demandé donc de désigner un emplacement sur votre disque dans lequel seront sauvegardés les backups. Il vous sera ensuite demandé de choisir les données à intégrer dans le backup. Ainsi il est prudent de sauvegarder les données de votre dossier personnel. Enfin vous devrez définir une phrase de cryptage qui vous permettra de sécuriser l’accès à ces données. Comme je le disais précédemment retenez bien celle-ci vous ne pourrez pas la récupérer. Vous en aurez besoin pour la restauration de vos fichiers lorsque vous voudrez récupérer vos données à partir de ces archives. Une fois que vous serez sûr de que vos données sont intégralement sauvegardés dans un lieu sûr vous pourrez lancer la procédure de mise à jour du système d’exploitation. Je vous proposerai d’ici peu un tutoriel à ce sujet pour vous permettre d’utiliser cet utilitaire afin de gérer efficacement vos sauvegardes sous Ubuntu.

image montrant la fenêtre des paramètres système d'Ubuntu

III Mise à niveau vers Bionic Beaver

Nous pouvons maintenant commencer la procédure de mise à jour vers la nouvelle version sortie récemment. Dans un premier temps il faut être sûr que la recherche des mises à jour se fera sur les mises à jours à long terme. Pour ce faire il faut ouvrir l’utilitaire de « logiciels et mises à jour » dans les paramètres système d’Ubuntu. Lorsque la fenêtre s’ouvre il faut cliquer sur l’onglet de « Mises à jour » et cocher l’option « Rechercher les mises à jour à long terme » puis valider.

Une fois cette opération terminée il vous suffit d’ouvrir l’application terminal, et de faire une mise à jour et un upgrade de la version actuellement installée sur votre ordinateur avec la commande suivante:

$sudo apt-get update

et celle-ci :

$sudo apt-get upgrade

Cette opération va effectuer la recherche des dernières mises à jours et leur installation. Dans un deuxième temps assurez vous que des composants indispensables à la distribution n'aient pas été oubliées et pas installées avec la commande upgrade utilisée avant :

$sudo apt dist-upgrade

Ensuite assurez vous que le composant update-manager-core soit installé sur votre système avec la commande suivante :

$sudo apt-get install update-manager-core

Une fois le système à jour, il suffit de rechercher la dernière version version à long terme. L’usage veut que l’on utilise la commande suivante :

$sudo do-release-upgrade

Une fois cette opération effectuée, il va falloir effectuer une nouvelle mise à jour du système pour que le dépôt soit bien mis à jour :

$ sudo apt-get update

Mais cette version vient tout juste de sortir et il se pourrait bien que vous obteniez un message en retour vous disant que la dernière version n’a pas été trouvée. Pour ce faire il faut forcer la recherche de cette mise à jour en ajoutant un argument à la commande précédente comme ceci :

$sudo do-release-upgrade -d

Voici un récapitulatif des commandes à effectuer :

image montrant la fenêtre Terminal avec les différentes commandes à exécuter et leur résultat

Une fois la mise à jour trouvée il va d’abord télécharger l’outil de mise à niveau et analyser l ‘état actuel du système d’exploitation et ses dépendances dans un premier temps :

image montrant la fenêtre Terminal en train de télécharger l'outil de mise à niveau et d'analyser les dépendances

Une fois cette opération terminée le téléchargement des paquets d’installation s’effectue :

image montrant la fenêtre Terminal montrant le téléchargement des paquets d'installation

Une fois les fichiers téléchargés l’installation et la configuration des paquets va commencer . A noter qu’il n’est plus possible d’arrêter la mise à jour car la combinaison de touche « CTRL+C » est désactivée.

image montrant la fenêtre Terminal sur le point d'installer et de configurer les différents paquets téléchargés

Une fois la mise à niveau terminée quelques assistants vont vous permettre de configurer certaines préférences comme d’habitude mais faites attention à un point cependant. En effet maintenant avec la nouvelle version Canonical est susceptible de récupérer des donnée issues de votre ordinateur pour des raisons d’optimisation du système d’exploitation ou lors de problèmes survenant lors de l’utilisation. Lors de l’installation vous aurez le choix entre une installation normale qui installe les applications par défaut plus les suites logicielles habituelles comme « LibreOffice » ou encore Firefox et Thunderbird ou une installation minimale qui ne fait qu’installer les composants essentiels d’Ubuntu avec en complément seulement le navigateur Web et le gestionnaire de fichiers ainsi que quelques utilitaires important. Libre à vous ensuite d’installer les applications voulues.

Pour éviter cet envoi de données il vous suffit de cocher l’option suivante lors de l’installation :

image montrant la fenêtre d'envoi des données du système a Canonical à des fins de maintenance

Une fois l’installation terminée la fenêtre suivante apparaît à l’écran

image montrant la fenêtre de fin d'installation de la mise à niveau

Cliquez sur le bouton « Terminé ». Le processus d’installation est maintenant terminé vous pouvez utilisez votre nouvelle version. Vous pouvez de nouveau effectuer une recherche de mise à jours et procéder à leur installation. Vous pourrez aussi procéder à la restauration de vos données personnelles via l’utilitaire de sauvegarde. Nous allons voir dans la prochaine partie les principales nouveautés apportées à cette mise à niveau.

IV Les principales nouveautés

La nouvelle version abandonne l ‘environnement de bureau graphique Unity au profit de Gnome 3,28 et c’est ceci la principale nouveauté de cette version. Ce qui amène de fait quelques changements comme par exemple l’outil de recherche d’applications qui est accessible dorénavant au bas de la barre latérale :

image montrant le nouvel icône permettant d'accéder aux applications

Mais aussi l’outil des « Paramètres système » qui a été entièrement revu :

image montrant la nouvelle fenêtre des paramètres système d'Ubuntu

Les différentes opérations de configuration sont maintenant accessibles en utilisant les liens de la barre latérale. La deuxième nouveauté et non des moindres est le passage du noyau Linux a la version 4.15 qui permet de nombreuses améliorations surtout en ce qui cooncerne la compatibilité et la gestion d’un plus grand nombre de périphériques. Une autre améliorations notable est l’amélioration de la prise en charge de l’énergie. Une chose que j’ai pu apprécier depuis la mise à jour et c’est vraiment notable surtout si votre ordinateur dispose de la fonctionnalité « Sata Link Power Management ». Et enfin elle corrige les dernières failles « Meltdown » et « Spectre ».

Cette nouvelle version voit l’apparition d’un nouveau type d’applications les Snap. Canonical mis beaucoup sur ce type d’application car elles sont plus faciles à mettre à jour et à maintenir. Un exemple d’application utilisant ce type est la nouvelle calculatrice installée. Mozilla Firefox existe aussi sous cette forme dans le magasin d’applications d’Ubuntu. Comme je le disais précédemment une des nouveautés concerne la confidentialité des données. En effet Canonical est susceptible de récupérer des données issues de votre systèmes d’exploitation à des fins purement informationnels mais ceci montre une fois de plus une volonté de s’accaparer des informations à l’insu de l’utilisateur. Mais ceci est gérable dans l’onglet Confidentialité des « Paramètres Système ».

De même une nouvelle fonctionnalité de mise à jour nommé « Live Patch » créé plutôt pour les serveurs permet d’effectuer les mises à jour critiques sans avoir à redémarrer le serveur.

Enfin les versions des logiciels installées en standard dans la version normale d’Ubuntu ont été actualisés et on profite ainsi des dernières fonctionnalités.

Nul doute que ces fonctionnalités évolueront avec la première mise à jour majeure prévue dans le courant de l’année à savoir la LTS 1.

Nous avons effectué un bref tour d’horizon de quelques nouveautés visibles dans l’environnement. Mais dans les composants installés, voici quelques nouveautés :

  • GCC 7.3 ;
  • Glibc 2.27 ;
  • systemd 237 ;
  • Python 3.6.5 ;
  • PHP 7.2 ;
  • OpenJDK 10 ;
  • QT 5.9 ;
  • PostgreSQL 10.

V CONCLUSION

Dans ce document nous avons vu comment installer la dernière mise à niveau d’Ubuntu sur son ordinateur à partir de la dernière version maintenue sur le long terme par Canonical, c’est-à-dire la version 16.04 LTS. Celle-ci amène son lot de nouveautés majeures comme l’abandon de l’environnement graphique Unity au profit de Gnome. L’apparition d’un nouveau type d’application que sont les Snaps. Cette dernière génération d’application s ‘avère plus facile à maintenir et à mettre à jour. N’oubliez pas de sauvegarder vos données avant d’effectuer cette mise à niveau. N’oubliez pas de même de mettre à jour les paramètres de confidentialité pour que vos données ne soient pas envoyées à Canonical.

blog comments powered by Disqus