Les News du Site

Articles Mac OS X

Test : Rapidweaver 6, la mise à jour en vaut-elle le coup?

Bonjour,

Capture d’écran 2015-01-04 à 20.57.03
La version 6 de Rapidweaver est sortie en fin d'année dernière et je n'avais pas pu faire un retour sur la nouvelle version. Sachez que je vous prépare un nouveau tutoriel qui vous présentera un petit tour d'horizon sur la nouvelle version de cette application.

Le sujet de ce post est de savoir si effectuer la mise à jour vers la version 6 est nécessaire, c'est-à-dire que je vais vous présenter mon point de vue sur l'utilité de cette nouvelle version par rapport à la précédente. Mais tout d'abord je vais vous rapporter mon point de vue sur la procédure de mise à jour de mes projets existants vers la nouvelles versions. En effet cela se complique quelque peu si vous avez des plug-ins qui viennent se greffer à l'application principale. En effet il faut d'abord s'assurer que ceux-ci soient bien à jour avant de pouvoir migrer votre projet vers la nouvelle version. Et dans ce cas cela alourdit quelque peu, voire considérablement, la facture de la mise à jour. Passée cette étape il faut ensuite télécharger la version 5.4 pour effectuer la migration de votre projet vers le nouveau format utilisable avec la version 6. Faites attention car des plugins ne sont plus pris en charge avec la nouvelles versions comme Code Complete.

Passons maintenant aux fonctionnalités apportées par la nouvelle version. La nouvelle version vient avec cinq nouveaux thèmes développés par différents éditeurs bien connus. Cela aidera donc les nouveaux venus sur l'application Rapidweaver. D'autant plus que ceux-ci, amènent des fonctionnalités qui étaient jusque là réservés aux thèmes payant. Vous pourrez entre autre réaliser des sites s'adaptant à tous les supports (Ordinateur, tablette, smartphone, etc… ). L'interface a été remaniée et s'intègre maintenant parfaitement à OS X Yosemite. D'autant plus qu'elle bénéficie de toute la puissance du 64 bits. Cette nouvelle version charge vos projets un peu plus rapidement que la précédente, cela se voit bien sûr uniquement sur les sites comprenant un assez grand nombre de pages.

Cette nouvelle version aide le concepteur de site à mieux s'y retrouver dans son espace de travail. Nous avons donc un nouvel espace permettant de gérer tous les plug-ins associés à l'application qu'ils aient été importés avec la migration ou rajoutés après. Cet espace permet de filtrer par type de plugin (type de pages, thèmes, ou encore stacks), ou bien encore par le nom du développeur qui a édité le plugin.
L'autre nouveauté est la nouvelle fonctionnalité de la barre latérale qui permet de configurer plus finement les caractéristiques de son site. Dorénavant il est par exemple possible d'appliquer à un seul endroit des paramètres qui seront à toutes les pages de votre site. Ceci est particulièrement intéressant si vous voulez appliquer un style unique à vos pages (Style Maître). Ceci est conseillé pour ne pas avoir par exemple plusieurs fichiers css pour chaque page. De toute façon pour des cas spécifiques il est toujours possible sur l'inspecteur d'une page particulière de dissocier ce style.

Une autre nouveauté pour la gestion de projet est la notion de version de votre projet, il est dorénavant possible de revenir à une version antérieur de son site ou d'une page.

Côté gestion du code, un nouveau support pour le langage Markdown a été apporté à l'application. Celui-ci permet aux débutants qui ne connaissent pas les balises html de produire leur propre code très facilement grâce à un balisage léger. L'autocompletion arrive aussi pour aider le concepteur à écrire du code HTML plus facilement, mais cette fonctionnalité ne s'applique toujours pas au langage PHP, dommage.
De plus nous n'avons toujours aucune fonctionnalité pour éditer le code du thème, nous ne pouvons que rajouter du code spécifique à une fonctionnalité nouvelle.

Alors que vous conseiller? Si vous avez déjà un projet existant employant un thème apportant les fonctionnalités modernes comme le Responsive Design, les seules fonctionnalités qui pourraient vous intéresser sont la meilleure gestion de votre projet, de vos plugins, et une meilleure intégration de l'application à OS X. A eux de voir s'ils veulent débourser la somme pour la mise à jour de l'application mais aussi pour les plugins. Pour les autres cette version leur apportera de nouvelles fonctionnalités qui leur permettront d'avoir des thèmes déjà exploitables et des sites à la pointe de la technologie.

Sinon que dire de cette application par rapport à des concurrents comme Flux ou WebAcapella. Je pense que cette application n'a pas évolué depuis trop de temps, à peu près 3 ans entre la version 5 et la version 6 se sont écoulés, les autres applications semblables ont récupérés leur retard ou même dépassé Rapidweaver.

Je vous souhaite une très bonne année 2015 et beaucoup de succès dans vos réalisations.

Christopher
Comments

Tutoriel en ligne : Installer Windows 10 Preview sur une machine virtuelle Parallels Desktop 10

Bonjour,

Je vous propose un tutoriel sur Parallels Desktop 10 vous permettant d’installer une machine virtuelle Windows 10 Preview. L’idéal pour pouvoir tester ce nouveau système d’exploitation avant qu’il sorte en version finale. Celui-ci n’étant pas encore en version finale, l’installation se fait de façon anonyme. Ce type d’installation est cependant idéal pour tester une version d’évaluation d’un produit. Pour visualiser ce tutoriel rendez-vous ici
Comments

Realmacsoftware s'apprête à mettre en ligne Rapidweaver 6

Capture d’écran 2013-12-14 à 12.53.22

L’éditeur Realmacsoftware vient de donner quelques indications sur les nouvelles fonctions phares de la version 6 de son éditeur de sites web. Cette nouvelle version devrait être mise en ligne d’ici quelques jours. Déjà nous avons un avant goût du nouvel icône de l’application, Rapidweaver jouera encore sur la notion de modularité. En autres améliorations nous aurons le droit à de nouveaux thèmes mis à disposition par des éditeurs de thèmes renommés comme Nick Cates Design or Elixir Graphic Design, un plus par rapport à la version 5 et ses thèmes jugés trop basiques.
Attendons de voir si ces nouveaux thèmes permettront de personnaliser un grand nombre de paramètres.
Autre ajout majeur est l’apparition d’un gestionnaire de module. En effet surtout avec les Stacks et les styles de pages on s’y perd parfois. Cette fonctionnalité semble très bien venue d’autant qu’on pourra les organiser sous forme de groupe par exemple.
La fonction de publication FTP a été réécrite et donc améliorée, une bonne chose pour ceux qui mettent en ligne directement leur site depuis Rapidweaver.
Personnellement, j’utilisais la fonction FTP d’Espresso après quelques modifications. L’éditeur promet une vitesse de mise en ligne 3 fois supérieure.
Une autre grande nouveauté sera l’utilisation du langage Markdown. Le but est de toujours le même vous focaliser sur le contenu plutôt que sur le code. C’est bien la vocation de ce type d’outils. Cependant l’éditeur semble avoir améliorer la fonctionnalité d’ajout de code source dans une page qui d’après lui, se fera très simplement en deux clics. Pourtant des fonctionnalités essentielles comme l’aide à l’édition de code ne semblent pas avoir été introduites dans cette version. Bon apparemment ce n’est pas la vocation de ce type d’outils.
Cependant Realmacsoftware nous livre une fonctionnalité essentielle quand on travaille sur un projet de site web. Le versionning. Il sera donc possible d’accéder à une version plus ancienne de votre site. Une autre fonction qui est très plaisante est l’Autosave. Celle-ci évitera de perdre des modifications en cours au cas où un bug surviendrait dans l’application par exemple.
Autre fonctionnalité essentiel qui manquait cruellement dans les dernières versions est le style maître. En effet il vous permet de paramétrer un style que vous pourrez utiliser pour toutes les pages de votre site. Cela évitera d’avoir des fichiers de feuilles de styles en plus pour une page spécifique en particulier.
rapidweaver 6 vous aidera de plus dans l’édition de page pour tous les périphériques mobiles. Le « Responsive Design » est très en vogue en ce moment dans le monde de la création de site web.
Voici un petit aperçu des principales fonctionnalités, maintenant le tout est de savoir si celles-ci correspondront aux attentes des éditeurs de sites web, sachant que ces principaux challengers que sont Freeway et Flux ont aussi beaucoup évolué. Qu’en pensez-vous?

A bientôt sur ce site.




Comments

Tutoriel en ligne : Accéder aux Contacts Google avec Xojo

Bonjour,

Ce mois-ci, je vous propose un tutoriel vous permettant de réaliser l’importation de vos contacts Google dans une applications Xojo. Nous verrons toutes les étapes nécessaires permettant d’une part de s ‘authentifier dans l’espace Google en utilisant OAuth 2.0, et d’autre part de récupérer les informations voulues dans Google Contacts. Vous apprendrez donc à utiliser les objects de type HTTPSecureSocket ainsi que les objets de type JSONItem.
Voir

Bonne lecture
Comments

Realmac Software donne quelques informations sur le futur Rapidweaver 6

Bonjour,

Capture d’écran 2013-12-14 à 12.53.22
Sur son blog l’équipe de développement Realmac Software, donne quelques informations sur son logiciel de conception de sites Web, RapidWeaver.
L’éditeur établit sa road map pour l’année 2014, Rapidweaver n’est pas oublié et devrait bénéficier d’une équipe dédiée à partir de maintenant.
On est alors en droit de s’attendre à des mises à jours plus régulières qu’actuellement.
L’application devrait être mise à jour durant le premier semestre de l’année 2014, comme tous les autres produits phares de l’éditeur.
L’équipe ne donne toujours pas beaucoup de détails sur cette nouvelle version mais on a le droit à une nouvelle icône.
Si l’on en croit celle-ci on aurait le droit à encore plus de modularité, plus de personnalisation??? Nous avions delà la possibilité de personnaliser le contenu de chaque page. Il y a une partie sur laquelle Rapidweaver devrait s’améliorer : la personnalisation de la barre latérale. Celle-ci n’est customisable que par l’intermédiaire d’un code PHP ou HTML ou par l’utilisation de modules Stacks comme Teleporter. Un second point qui me paraît essentiel pour faire évoluer ce produit c’est de continuer l’intégration d’outils d’éditions de code permettant de prendre en charge les principaux standards du Web actuels (HTML5, CSS3, PHP). En effet nous n’avons toujours pas de fonction d’autocompletion, d’aide à la conception comme des assistants permettant de créer des animations et des transitions en CSS3.Nous en serons plus sur cette future version dans les mois à venir...J’espère que cette nouvelle version répondra à nos attentes. Bonnes fêtes de fin d’année...Christopher
Comments

Tutoriel en ligne : Installer Windows Blue sur une machine virtuelle Parallels Desktop 8

Bonjour,

Je vous propose un tutoriel vous permettant de voir les différentes options d’installation de la version Preview de Windows Blue sur une machine virtuelle Parallels Desktop 8. Ce système d’exploitation n’est pas encore officiellement reconnu par Parallels Desktop mais il existe des options pour pouvoir faire tourner le futur système d’exploitation de Windows 8, comme utiliser la procédure d’installation d’un système d’exploitation invité anonyme en choisissant l’option « Autre Windows » dans le sélecteur de système d’exploitation. Une autre solution consiste à utiliser l’option « Windows 8 » qui fonctionne très bien, car Windows 8.1 est une mise à jour de Windows 8. Nous verrons les principales différences entre une installation en mode invité « anonyme » et une installation de type traditionnelle. L’installation en mode anonyme peut-être une bonne solution pour une version Preview qui n’est pas encore fiabilisée et sécurisée… Voir

Bonnes vacances à tous,

Chris
Comments

Tutoriel en ligne : Premiers pas avec AppleScript

Bonjour,

Je vous présente un nouvel espace AppleScript, sur lequel je diffuserai des tutoriels à ce sujet.
Comme premier tutoriel, je vous propose de vous initier avec les fondamentaux du langage. Il vous permettra d’en apprendre un peu plus sur les applications mémorisables; les applications pilotables, mais aussi sur les fondamentaux du langage. Voir

Bonnes vacances à tous
Comments

Tutoriel en ligne : Introduction à RealStudio 2013 (nom de code Xojo)

Bonjour,

Je vous offre un petit tour d’horizon de quelques changements qui ont été apportés à Real Studio avec la version 2013, qui changé de nom pour l’occasion (Xojo). Il faut dire que cette version apporte son lot de modifications qui vont permettre aux développeurs d’être plus efficace. Dans cet article j’ai décidé de mettre en avant les changements au niveau des licences, mais aussi plus particulièrement sur l’interface graphique, qui est la parte qui a subi le plus grand lifting. Ce changement permet à Xojo de se rapprocher de plus en plus au niveau des IDE comme XCode ou Eclipse… Voir

Bonne lecture,

Christopher
Comments

RealSoftware s'apprête à sortir la version 2013r1 de Real Studio et change les prix des licences

Bonjour,

Une information très importante concernant la mise à jour de Real Studio vient d’être mise à jour par RealSoftware sur leur blog.En effet ils s’apprêtent à sortir la version 2013r1 et beaucoup de changements vont être apportés à cette version. Mais la modification la plus importante concerne le système de licence. Ce qui est le plus important c’est que l’IDE de base est gratuit pour simplement coder, tester, débuguer. Il faudra cependant acheter une licence pour déployer votre application sur les plateformes.



Le prix des licences va augmenter et ce dès la licence « personal ».  Par contre si vous êtes déjà titulaire de celle-ci vous allez avoir accès à de nouvelles fonctionnalités comme la possibilité de coder pour toutes les plateformes disponibles (Windows, Mac OS X, linux); ce qui n’était pas le cas avant, vous ne pouviez coder que pour une seule plateforme. Vous aurez aussi accès à certaines fonctionnalités qui jusque là étaient réservées à la licence « Professional » comme :


  • Accès à toutes les fonctionnalités de l’IDE;
  • aux ContainerControls;
  • l’encryption;
  • ServerSocket;
  • SSLSocket;
  • RemoteDebugging;
  • AutoDiscovery.

Les appellations des licences ont été modifiées aussi ainsi si vous êtiez titulaire d’une licence « personal » vous passerez à une licence « Desktop ».
Vous aurez le droit de développez des applications orientée données avec SQLite comme avec la licence précédente.

Si possédez une licence Professionnelle vous aurez le droit à tout ce que donne la version de base (Desktop), mais vous pourrez aussi développer des applications ayant recours à des systèmes de gestion de bases de données relationnelles comme MySQL, SQLServer, Oracle, etc. Ce qui n’est pas le cas pour la licence de base. Vous aurez aussi accès à :

  • Build Automation,
  • l’IDE Scripting,
  • Code Profiler.


Ces fonctionnalités étaient jusque là réservées à la licence « enterprise ». Vous pourrez développer à partir de n’importe quelle plateforme, auparavant vous deviez développer à partir d’une seule plateforme.


Les autres licences (web, enterprise) ne changent que très peu.



Voici les nouveau prix concernant les nouvelles licences :


  • Pour la licence  « Desktop » vous devrez débourser 120€ pour un renouvellement de 12 mois, mais vous pouvez encore renouveler votre ancienne licence avant la sortie de la mise à jour majeure à l’ancien prix;
  • Pour la license « Professional », vous devrez débourser dorénavant 290€ pour un renouvellement, mais comme pour la version Desktop il est encore temps d ‘effectuer un renouvellement de licence à l’ancien prix.

On voit qu’avec la nouvelle version RealSoftware veut imposer son outil de développement multiplateforme au plus grand nombre. La version 2013 promet plusieurs changements et nouvelles fonctionnalités qui faciliteront la vie du développeur. A voir dans les prochains jours...

Bonne programmation,

Christopher
Comments

Tutoriel en ligne : Gestion des snapshots sous Parallels Desktop 8

Bonjour,

Aujourd’hui, je vous propose un tutoriel vous permettant de créer des snapshots avec Parallels Desktop 8. Cet article fait suite au précédent qui vous introduisait les nouveaux outils inclus dans cette nouvelle version. La gestion des snapshots est à la fois simple et puissante. Elle vous permet de sécuriser encore plus votre machine virtuelle au cas où vous vous apprêteriez à effectuer une mauvaise manipulation pouvant affecter votre environnement virtuel. En effet il est très simple de revenir à un ancien état sauvegardé grâce à ce type d’outils et de récupérer un environnement « sain ». Voir

Bonne lecture...
Comments

Tutoriel en ligne : Accéder aux données du carnet d'adresse Mac OS X avec Real Studio

Bonjour,

Aujourd’hui, je vous propose un tutoriel permettant d’accéder aux données de votre carnet d’adresse Mac OS X en utilisant les objets inclus dans toutes les versions de Real Studio (y compris la version personnelle). Les données que l’on va extraire seront ensuite stockées dans une base de données locale REAL SQL (base de données SQLite). Nous verrons qu’il est très simple de créer et d’insérer des données dans ce type de base de données grâce en particulier aux « wizzards » intégrés à l ‘EDI Real Studio…
Voir
bonne lecture,

Christopher
Comments

Tutoriel en ligne : Prise en main de parallels Desktop 8

Bonjour,

Aujourd’hui je vous propose un petit tour d’horizon de la nouvelle version de Parallels Desktop 8. Nous allons voir en détails les nouveautés qu’elle apporte aussi bien dans le domaine de la sécurité que dans le domaine de la performance… En effet elle apporte un nouveau concept de points de restauration appelé snapshot qui vous permettra de revenir à une image précédente de votre VM. Vous allez voir qu’il est possible de crypter une machine virtuelle, si vos données sont très importantes…
Cette version montre que l’application se bonifie de version en version et je vous recommande vivement d’effectuer la mise à jour car elle vous permettra de même de bénéficier de tous les apports de Mountain Lion dans vos environnements virtualisés…Voir…

Bonne lecture et à bientôt…

Christopher
Comments

Installer la mise à jour Windows 8 Pro à partir de la release Preview


Dans ce billet je vais vous montrer comment installer la mise à jour de Windows 8 Pro à partir de la version Release Preview que j’avais installer sur une machine virtuelle Mac sous Parallels Desktop 7. Il est à noter que cette procédure devrait être identique pour toute autre mise à jour (à partir de Windows 7 par exemple sur un PC). Avant de mettre à jour le système il est vivement conseillé de faire un backup de ses données personnelles pour ne pas les perdre pendant le processus de mise à jour.
Maintenant entrons dans les détails de cette procédure…

Téléchargement et lancement du programme Assistant de mise à niveau de Windows 8


Dans un premier temps vous devez vous rendre
à cette adresse , et cliquer sur le bouton « Télécharger Windows 8 Professionnel pour 29,99€ » pour télécharger le programme de détection de la configuration de votre système actuel. A noter que si vous utiliser un MAc et une machine virtuelle ce programme doit être exécuté dans la machine virtuelle et non sur Mac OS X, sinon le programme ne fonctionnera pas. une fois le programme téléchargé lancez-le, cette fenêtre s ‘affiche à l’écran :

Capture d’écran 2012-11-01 à 13.56.16

Ce programme vous donne un compte rendu du check de votre configuration si vous voulez avoir des détails sur vos périphériques compatibles ou pas vous pouvez cliquez sur les lignes les détails apparaîtront. Cliquez sur suivant pour passer à la suite.
Une autre fenêtre s’affiche vous demandant de choisir si vous voulez garder vos fichiers personnels ou non, ceci déterminera ensuite le programme de mise à jour que vous pourrez sauvegarder. Dans un cas comme dans l’autre il est conseillé d’avoir fait une sauvegarde de vos données personnelles. Moi dans mon cas j’utilisais la Release Preview donc je n’avais pas beaucoup de fichiers dans cette machine virtuelle mais attention dans le cas contraire. Tapez sur suivant pour continuer, une nouvelle fenêtre s’affiche vous affichant la version que vous allez pouvoir télécharger. Pas de surprise il s’agit bien de la version Professionnelle de Windows 8 :

Capture d’écran 2012-11-01 à 13.57.23


A partir de cette fenêtre vous êtes cordialement invité à passer à la caisse pour pouvoir télécharger votre système d’exploitation. Il suffit de cliquer sur le bouton « Commander » et là un assez long processus va vous amener à entrer vos coordonnées et à choisir entre le paiement par carte bancaire ou par Paypal. Une fois la commande effectuée et payée une dernière fenêtre s’affiche avec la clé de produit. Maintenant, il est temps de passer à l’étape du téléchargement en cliquant sur le bouton suivant. Ce prochessus s’effectuant automatiquement et sans la moindre intervention nous ne nous y attarderons pas.

Installation de Microsoft Windows 8 Professionnel



Avant la procédure d’installation, le programme va faire une vérification du produit téléchargé qui prendra plus ou moins de temps en fonction de votre configuration actuelle.

Capture d’écran 2012-11-01 à 14.29.20



Après cette vérification, une autre étape intervient celle de la préparation des fichiers :

Capture d’écran 2012-11-01 à 14.47.59

Ensuite une fenêtre s’affiche vous demandant le choc de l’installation :

Capture d’écran 2012-11-01 à 14.54.14

Cliquez sur « Installer maintenant » pour lancer l’installation instantanément. Cliquez ensuite sur le bouton « Suivant » pour faire afficher la fenêtre d’acceptation des termes de contrat de licences :

Capture d’écran 2012-11-01 à 14.54.43

Il faut cocher la case « J’accepte les termes du contrat de licence » pour pouvoir passer à l’étape suivante. Cliquez ensuite sur le bouton « Accepter » pour confirmer, une nouvelle fenêtre s’affiche avec les paramètres d’installation :

Capture d’écran 2012-11-01 à 14.55.55

Tout est prêt pour lancer l’installation de la mise à jour. Vous pouvez donc celle-ci en cliquant sur le bouton « Installer ».
Là après un peu de patience et quelques redémarrages durant l’installation le processus se termine par un dernier redémarrage et plusieurs modifications pour mettre en place les paramètres de Windows 8, comme pour chaque installation d’un système d’exploitation. Vient ensuite un nouveau processus de configuration de Windows pour mettre en place les premiers paramètres utilisateur que nous allons voir dans la prochaine partie.

Configuration des premiers paramètres de Windows 8



Dans un premier temps vous aurez à personnaliser la couleur que vous voulez utiliser pour le l’arrière plan de Windows.

Capture d’écran 2012-11-01 à 16.41.53


Pour personnaliser la couleur il suffit de cliquer sur la couleur voulue la couleur de l’arrière plan est de suite mise à jour. Personnellement la couleur par défaut me convient très bien…

L’ étape suivante vous permet de choisir entre les paramètres personnalisés et les paramètres que l’on peut définir soi-même pour la configuration. Ses options vous permettent de régler les points suivants :

  • Activer le Partage et se connecter à des périphériques réseaux. Cette option doit être activée que si vous êtes connecté sur un réseau d’entreprise ou un réseau domestique.
  • Les options suivantes vous permettent d’activer des paramètres pour la protection du PC et de votre vie privée. Concernant le premier groupe d’options elle vous permettent d’activer le téléchargement des mises à jour de Windows et d’obtenir automatiquement la mise à jour des pilotes pour vos périphériques. Je vous conseille de laisser ces paramètres par défaut.
  • Concernant votre vie privée il vous donne le choix d’activer les options SmartScreen pour vérifier les fichiers et les applications auprès de Microsoft, ainsi que les URL de sites. Vous avez la possibilité d’activer l’option Do Not Track pour ne plus être tracer par un site internet ou une application web.
  • Les options suivantes permettent d’activer l’envoi d’informations à Microosoft pour contribuer à améliorer l’expérience utilisateur de Windows par exemple, elles sont désactivées par défaut.
  • Les suivantes vous permettent de gérer les informations de recherche lors de la survenue d’un problème technique dans Windows. Les autres paramètres vous permettent de donner accès à vos données de compte utilisateur à toute application demandant un accès à celles-ci, mais aussi d’activer la géolocalisation. par défaut tous les paramètres sont activés. Désactiver ces options peut nuire à l’expérience utilisateur mais vous serez tranquille…

Encore une fois vous n’êtes pas obligés de paramètrer personnellement toutes ces options, vous avez la possibilités de passer par configuration rapide.
Une fois cette étape de paramètrage effectuée il vous reste à configurer (ou non) votre adresse de messagerie qui vous permettra de vous connecter à votre compte utilisateur.

Capture d’écran 2012-11-01 à 17.20.27

Ce compte utilisateur vous permet ensuite de télécharger des applications sur le Windows Store en particulier, mais aussi sauvegarder des paramètres que vous pourrez réutiliser avec toute autre machines sous Windows 8, comme votre historique Internet Explorer par exemple.
Cliquez sur le bouton « Ignorer » pour passer outre cette configuration. Cette option sera disponible plus tard. Le paramétrage de Windows est maintenant terminé. Le système se prépare à une première utilisation :

Capture d’écran 2012-11-01 à 17.27.27


Enfin après quelques instants d’attente l’écran d’accueil Windows 8 apparaît… L’installation est terminée et on peut profiter de Windows 8.

Bon week-end,

Christopher

Comments

Tutoriel en ligne : Créer un site web avec RapidWeaver et les Stacks

Bonjour,

Capture d’écran 2012-08-09 à 12.26.58
Aujourd’hui, je mets en ligne un nouveau tutoriel complétant ma série sur l’utilisation de l’application RapidWeaver sous Mac OS X. Je vais vous montrer comment utiliser RapidWeaver et les Stacks pour créer des pages contenant du contenu dynamique sans coder. Le principe est simple et s’appuie sur la facilité d’utilisation du glisser/déposer. Grâce aux bibliothèques de composants vous pouvez réaliser n’importe quel design et poser sur votre pages de nombreux éléments ayant chacun un but précis. Tout ceci sans taper la moindre ligne de code, sauf si vous utilisez l’élément HTML. Je vous présente de même les principaux édiseurs de Stacks, et vous montre un exemple simple de réalisation d’une page avec les Stacks. Ce type de pages est incontournable dans le monde de RapidWeaver, d’ailleurs sur le site de Realmac Software vous avez une page complète concernant ce type de plugins. Voir
Bonne conception,

Christopher
Comments

Editer les feuilles de style des thèmes utilisés avec RapidWeaver

Bonjour,

Dans mon précédent tutoriel, je vous ai présenter les différents moyens d’interagir avec les styles du thème que vous avez choisi. Je vous avais présenté RWThemeMiner comme une solution possible pour effectuer cette opération. Mais il est tout à fait possible de le faire manuellement en éditant les fichiers css relatifs au thème. Je vais vous montrer dans ce mini tutoriel comment réaliser cette opération.
Cette opération fonctionne aussi bien avec les thèmes fournis par RapidWeaver, qu’avec ceux que vous aurez acquis séparément. Le principe est simple il suffit dans un premier temps de faire une copie de l’original, qui sera utilisé pour votre site. Cette opération préserve le thème original de tous changements qui pourraient être destructifs. Ensuite il suffit de faire un clic droit sur le thème utilisé et de choisir la commande de menu « Révéler contenu dans le finder » :

Capture d’écran 2012-05-20 à 14.06.00

Au passage vous voyez que pour faire une copie du thème il suffit de cliquer sur la commande de menu « Dupliquer ».
Lorsque vous avez sélectionner « Révéler contenu dans Finder », une nouvelle fenêtre Finder s’ouvre et vous donne l’arborescence de votre thème

Capture d’écran 2012-05-20 à 14.10.03

Au sein de cette arborescence vous avez différents sous répertoires dont un qui se nomme « css » et qui renferme toutes les feuilles de styles. cliquez dessus pour voir son contenu. Au passage tous les thèmes possèdent cette même arborescence type. Donc voici ce que vous obtenez :

Capture d’écran 2012-05-20 à 14.30.11

Vous pouvez voir qu’il y a un grand nombre de sous répertoire correspondant à des parties spécifiques de chaque page de votre site : titre, sidebar, blog, etc...

Le plus simple pour ajouter des fonctionnalités à votre thème est d’aller voir du côté du sous répertoire « width » de votre thème :

Capture d’écran 2012-05-20 à 14.34.53

Vous pouvez voir différents fichiers css qui sont rien d’autre que ceux correspondant aux argeurs que vous pouvez choisir dans la fenêtre d’édition du style dans RapidWeaver :

Capture d’écran 2012-05-20 à 14.37.08

Donc il vous suffit d’éditer le fichier correspondant pour ajouter de nouvelles balises css à vos pages. Pour éditer ces fichiers n’importe quel éditeur de texte suffit, mais pour avoir des fonctionnalités intéressantes, je vous conseille l’excellent Espresso 2, qui combine un éditeur HTML, PHP, Javascript et l’excellent logiciel CSSEdit en un seul environnement. Celui-ci est en téléchargement ici.
Une fois le fichier en cours d’édition vous pouvez rajouter du code pour par exemple rajouter des zones à bord arrondi avec des effets d’ombre comme ceci :

Capture d’écran 2012-05-20 à 14.52.57


Il suffit ensuite de sauvegarder les changements, ceux-ci sont directement répercutés visuellement lorsque vous visualiser vos pages dans RapidWeaver ou dans un navigateur internet.

Voilà j’espère que vous en savez un peu plus sur la personnalisation des thèmes que vous utilisez dans RapidWeaver. Vous avez pu voir tout au long de mes tutoriels qu’il est vraiment possible de créer des sites internet intéressants avec RapidWeaver, moyennant quelques ajouts personnels. Je continuerais à écrire des posts concernant ce logiciel qui s’enrichit tout le temps, grâce à une communauté très active.

Enjoy,

Christopher




Comments

Tutoriel en ligne : Créer un site web avec RapidWeaver (partie 2)

Bonsoir,

Je vous présente la deuxième partie de mon tutoriel dédiée à la conception d’un site web avec RapidWeaver sous Mac OS X. Cette fois-ci on va aller un peu plus loin et je vais vous montrer les différents outils fournis par RapidWeaver pour concevoir des pages avec du contenu dynamique. Je vous montrerez qu’il est possible pour les développeurs de modifier un thème, ou de rajouter des feuilles de styles pour rajouter des fonctionnalités au thème utilisé ou de surcharger des propriétés qui ne vous conviendraient pas totalement. De plus, j’ai essayé de lister quelques plugins qui peuvent faciliter la vie du développeur. Vous pouvez visualiser le tutoriel à cet
emplacement.
Je vous souhaite bonne lecture et n’hésitez pas à donner votre avis...

A bientôt,

Christopher
Comments

Tutoriel en ligne: Installation d'une machine virtuelle Windows 8 sur Mac OS X

Bonjour,

Je mets en ligne aujourd'hui un tutoriel qui va vous permettre d'installer une machine virtuelle Windows 8 sur Mac OS X en utilisant le très bon logiciel Parallels Desktop. La version 7 prend en charge la dernière version du système d'exploitation de Microsoft qui n'est encore au stade de la Beta testable. Autant dire ce mode d'utilisation est idéale pour celui qui souhaite tester les nouvelles fonctionnalités de ce derniers (avec entre autres l'interface Metro)...
Vous verrez que l’installation, ne présente aucune difficulté majeure Parallels Desktop 7 se charge de toute la complexité. L’installation d’une machine virtuelle Windows 8 peut se faire de deux façons différentes, soit en ayant télécharger préalablement l’image de Windows 8, soit en laissant le wizzard tout faire à votre place. Je détaille les deux types d’installation.
Voir
Comments

Tutoriel en ligne : Créer un site web avec RapidWeaver (partie 1)

Bonjour,

Je débute aujourd’hui la mise en ligne d’une série d’articles sur l’utilisation de RapidWeaver pour créer des sites web. Ceci fait suite à mon dernier post concernant le test de cette application et des résultats des recherches associés à vos visites. Aujourd’hui vous allez apprendre les rudiments de cette applications pour concevoir vous même les premières pages de votre site web. Vous apprendrez ainsi à configurer les accès FTP, les paramètres essentiels de votre site web. Vous verrez ensuite comment ajouter de nouvelles pages à votre site et comment les configurer. Vous verrez de même qu’il est très facile de mettre à jour certains paramètres de vos pages et de les personnaliser avec des thèmes différents... Bref vous verrez que c’est une application simple d’accès ne nécessitant pas du tout de compétence dans le domaine de la conception de site. RapidWeaver fait tout le travail pour vous-même.
Voir
N’hésitez pas à me faire part de vos avis sur cet article ou à me poser des questions...

A bientôt sur mon site...
Comments

Avis Livre : Programmation Cocoa sous Mac OS X (Aaron Hillegass)

Capture d’écran 2011-11-22 à 09.57.30Je fais suite à l’ancien billet sur la formation à la programmation sous Mac OS X. La première étape m’avait amené dans un premier temps à comprendre les fondamentaux du langage Objective-C. J’avais dit que cette étape était primordiale avant de passer à la suite. L’étape suivante consiste à bien comprendre l’API Cocoa. Cela nous permet de concevoir des interfaces utilisateurs sous Mac OS X, en utilisant les outils mis à disposition par Apple, je veux bien entendu parler d’Interface Builder et d’Instruments. Ce sont les principaux outils dont vous aurez besoin pour travailler...

Pour poursuivre ma formation, je me suis tourné vers ce livre qui est la référence (en français), en effet peu de livres existent à ce sujet... Ce livre a été écrit par Aaron Hilegass qui a travaillé au sein de Next (ancienne entreprise de Steeve Jobs) et d’Apple, donc il connaît très bien son sujet. Il donne maintenant des cours de formation et écrit des livres consacrés à la programmation sous Cocoa.

Passons maintenant au contenu de ce livre d’un peu plus de 400 pages. Ce livre apporte tout ce dont vous avez besoin pour être à l’aise très vite dans le domaine de la programmation d’interfaces graphiques sous Mac OS X. Tous les domaines sont abordés programmation d’interface à une seule fenêtre, à plusieurs fenêtre. Il vous apprendra de même à concevoir des vues personnalisées. Les applications dédiées à la gestion de données tournant autour de Core Data sont évoqués à plusieurs reprises. La liaison de Core Data avec les différents composants de votre interface utilisateur y est longuement présenté, surtout en ce qui concerne les vues tableau. En ce qui concerne l’élaboration d’interface la gestion des événements clavier et souris n’est pas oubliée. L’impression de documents fait partie de ce livre. Il vous donnera toutes les ficelles pour bien préparer votre document pour l’impression. il revient sur la gestion de la mémoire longuement au cours du livre et en particulier le garbage collector, un chapitre entier permet d’appréhender les outils de test de fuites mémoire en utilisant Instruments. Mais ce n ‘est pas tout vous apprendrez les fondements de la programmation multimédia avec la présentation d’OpenGl et de Quartz Core. La programmation système y est abordé avec la gestion multithread et multitraitement (NSTask), mais aussi avec la consommation de services Web.

Que peut-on dire de la qualité du contenu de ce livre??? Et bien pour ma part, je le trouve excellent. En parcourant ce livre de manière linéaire (chronologique) , vous verrez que l’enchaînement est logique. En effet le parcours de ce livre vous permet de créer une série de projets dont les fonctionnalités s’ajoutent au fur et à mesure que vous lisez ce livre. Tout au long de la lecture il vous donne des trucs et astuces que vous pourrez réutiliser dans vos futurs projets. Certains chapitres sont agrémentés d’exercices lorsque le cours est terminé ce qui vous donne l’opportunité d’ajouter du contenu tout en pratiquant un peu plus. A noter que cette édition est fondée sur la version 3.2 d’Xcode, et non sur la version actuelle. Il est donc préférable de garder l’ancienne version pour ne pas être perdu...

En conclusion ce livre est bien une référence. Mais attention, et l’auteur le dit bien, il ne faut pas aborder ce livre en n’ayant pas au moins quelques connaissances sur le langage Objective-C. En effet certains aspects du langage sont assez pointus et demande une première approche. Si l’on veut dégager un point négatif de ce livre, on peut dire que certains aspects sont devenus obsolètes, en effet cette édition date de 2008 et entre temps le langage a subit quelques changements et certains aspects ont littéralement été modifiés en profondeur. C’est le cas par exemple du chapitre sur la consommation du service Web Amazon, dont le moyen d’accès a changé entre temps. Pour les possesseurs de la troisième édition l’auteur met en ligne un errata. Sur cette même page vous pouvez télécharger un complément qui contient un chapitre consacré à la consommation d’un autre service web que celui d’Amazon. Une nouvelle édition est en vente actuellement, mais l’ancienne l’est toujours aussi. Je vous recommande donc la nouvelle édition d’autant plus que le prix a chuté et passe à 22.80 €.
Comments

Avis Formation Video2Brain : Formation complète à Objective C 2.0

Capture d’écran 2011-11-02 à 18.09.13Etant développeur et ayant acquis récemment un iMac, je me suis dit qu’il serait bien de penser à développer sous la plateforme Mac OS X. Au première abord le langage Objective-C fait un peu peur, il me fallait donc une formation pour pouvoir ensuite bien appréhender ce langage. Il y a quelques temps la seule ressource disponible était le Mac Developer Center d’Apple. Mais depuis la démocratisation des produits phares d’Apple comme l’iPad, de nombreux développeurs souhaitent migrer vers cette plateforme. Donc les formateurs ont bien compris qu’il y avait de la demande. Pour me former à Objective-C et à Cocoa, j’ai effectué deux démarches. Dans un premier temps il est nécessaire de bien comprendre tous les rouages du langage Objective-C, pour pouvoir maîtriser ensuite Cocoa. En ce qui concerne ma formation Objective-C, je me suis tourné vers celle de Video2Brain qui a l’avantage d’être au format vidéo, c’est comme si vous aviez un professeur un domicile, j’aime bien ce principe. Vous pouvez de même réaliser les exemples plus aisément, car vous avez XCode et le player au même endroit et sur un Mac l’écran est suffisamment grand pour l’exécution simultanée des deux applications.

Passons maintenant au contenu. Ce qui m’a beaucoup plu dans cette formation c’est qu’elle aborde les difficultés du langage de façon évolutive. En effet on commence la formation par un petit retour sur le langage C. Car Objective-C descend du C en apportant essentiellement la notion d’objet. Donc tout naturellement nous continuons la formation avec les principes de la programmation Orientée avec Objective-C. Dans cette formation vous verrez comment gérer la mémoire dans vos applications et bien entendu une des nouvelles fonctionnalités du langage à savoir le « garbage collector ». Vous en saurez également plus concernant les autres principales fonctionnalités du langage comme les protocoles, les catégories, etc. L’auteur donne de nombreuses indications pour pouvoir utiliser dans de bonnes conditions l’outil de développement XCode.

Bref, je vous recommande très fortement cette formation qui est le point de départ incontournable de votre formation, car elle vous apportera toutes les bases sur le langage... Et ce surtout si comme moi vous venez de la plateforme Windows, ou si vous être débutant en programmation. Je dis point de départ car cette formation n’aborde pas Cocoa et l’autre outil de développement Interface Builder, permettant de créer des interfaces graphiques...
La formation est disponible ici
Comments

Tutoriel en ligne : Automatisation de Microsoft Excel avec AppleScript et Java SE 6

Je vous propose ce moi-ci un tutoriel qui va vous permettre d’utiliser Applescript et Java afin d’automatiser l’envoi de données vers l’application Microsoft Excel pour Mac OS X. Avec Java 6 il est maintenant plus aisé de réaliser cette tâche. Ce tutoriel a été réalisé en utilisant Netbeans, mais ceci fonctionne naturellement avec n’importe quel éditeur de code Java. Voyons ce qui est nécessaire afin de réaliser cette tâche dans de bonnes conditions…
Au cours de ce tutoriel vous allez pouvoir voir comment on peut utiliser Applescript et Java afin d’automatiser l’envoi de données vers l’application Microsoft Excel pour Mac OS X. Avec Java 6 il est maintenant plus aisé de réaliser cette tâche. Ce tutoriel a été réalisé en utilisant Netbeans, mais ceci fonctionne naturellement avec n’importe quel éditeur de code Java. Voyons ce qui est nécessaire afin de réaliser cette tâche dans de bonnes conditions…
Comments

Tutoriel en ligne : Automatisation d'Apple Numbers et de Microsoft Excel avec AppleScript et RealBasic

Bonjour,

Je viens de mettre en ligne un nouveau tutoriel dans l’espace tutoriels Mac OS X. Avec celui-ci vous allez pouvoir faire un petit tour d’horizon dans l’environnement de développement RealBasic. Vous allez pouvoir créer un petit projet qui va vous permettre d’automatiser l’envoi de données vers des applications bureautiques comme Apple Numbers et Microsoft Excel pour Mac en utilisant AppleScript combiné à RealBasic. Vous verrez comment il est facile de créer des scripts réutilisables et ensuite de les importer dans votre environnement de programmation afin de les utiliser comme fonction.

Bonne lecture, et n’hésitez à me contacter si besoin est...

Comments